Actualités

Cette page est consacrée aux actualités qui peuvent vous intéresser en obstétrique, gynécologie et pédiatrie.


24/03/2019

« Faites comme le bébé, brisez le silence ». Un court métrage édifiant sur le syndrome du bébé secoué.

Comment peut-on en arriver là ? Beaucoup se le demandent lorsqu’on parle du syndrome du bébé secoué. Et pourtant, les parents le savent, il y a des jours où la patience disparaît, où les pleurs et les cris de bébé deviennent insupportables. Ce court métrage bouleversant mais nécessaire invite les parents à demander de l’aide avant qu’il ne soit trop tard.

Pourtant au premier jour de sa vie, c’est ce cri que l’on attend plus que tout, celui qui permet au bébé de se présenter au monde et d’affirmer : « Je pleure donc je suis. »

Je pleure donc je suis, c’est justement le nom de ce court métrage édifiant qui alerte les parents sur le surmenage que peut entraîner l’arrivée d’un enfant.

https://youtu.be/Bw421NrJsjs


25/01/2019

Les autorités sanitaires ont été informées par le Centre national de référence des Salmonelles de l’infection de 4 nourrissons par Salmonella sérotype poona. 3 autres cas suspects sont en cours d’investigation.

Les premiers résultats des investigations montrent que les nourrissons dont les familles ont été interrogées à ce jour ont tous consommé du lait infantile 1er et 2e âge de la gamme Modilac Riz.

Tous les produits concernés ont été élaborés sur un même site de production basé en Espagne. La Société a procédé, ce jour, au retrait et au rappel des références concernées. Elle met également à disposition des parents un numéro vert 0800 800 970 (ouvert 24h00 sur 24) pour répondre à leurs interrogations.

Un communiqué de presse est en cours de diffusion par les autorités sanitaires pour demander aux parents qui disposeraient encore de boîtes de ces lots de ne pas les utiliser et de prendre contact avec leur pédiatre ou leur médecin pour se voir conseiller un lait de remplacement, notamment pour les bébés allergiques aux protéines de lait. Dans l’attente, il leur est recommandé de se rendre en pharmacie où un lait de substitution leur sera proposé.

La Société Française de Pédiatrie, sollicitée en urgence, va émettre des recommandations en ce sens qui seront mises en ligne sur le site du ministère de la santé :

https://solidarites-sante.gouv.fr/

Les boites de lait des références non concernées par le retrait-rappel peuvent être consommées.

Les familles sont également invitées à consulter leur médecin traitant ou pédiatre en cas d’apparition d’un tableau de gastro-entérite chez un enfant ayant consommé, dans les sept jours précédents, un des produits concernés.


10/12/2018

A compter du 10 décembre 2018, un préservatif fera l’objet d’une prise en charge par l’Assurance maladie. Cette prise en charge par l’Assurance maladie concerne les femmes comme les hommes. La délivrance, sous forme de boîtes de 6, 12 ou 24 préservatifs, s’effectue en officine de pharmacie sur présentation d’une prescription d’un médecin ou d’une sage-femme. Mesure de prévention et priorité du gouvernement, elle permet de renforcer la lutte contre les maladies sexuellement transmissibles. Les infections sexuellement transmissibles (IST) représentent un problème majeur de santé publique en France, notamment les principales IST : infection à VIH/Sida, hépatites virales B et C, syphilis, gonococcie, infections à chlamydia.

https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/premier-preservatif-rembourse-par-l-assurance-maladie


14/09/2018

Une vidéo clair sur la loi Kouchner, le consentement et l’accouchement:
Dire NON pendant l’accouchement: le consentement éclairé

https://www.youtube.com/watch?v=b-ounbmW00A&feature=youtu.be


29/06/2018

Le Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes remet, ce vendredi 29 juin, son rapport «les actes sexistes durant le suivi gynécologique et obstétrical« , à Marlène SCHIAPPA, Secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes.

Dans les 24 heures qui ont suivi le lancement sur Twitter du hashtag #PayeTonUtérus en novembre 2014, plus de 7000 femmes ont dénoncé des propos porteurs d’injonction sur leur poids ou leur sexualité, sur leur volonté ou non d’avoir un enfant, des examens vaginaux brutaux ou des actes pratiqués sans leur consentement, jusqu’à des violences sexuelles. Depuis, les prises de parole de femmes se multiplient concernant les violences gynécologiques et obstétricales, terme mobilisé depuis près d’une vingtaine d’années en Amérique latine et dans le monde anglo-saxon, pour désigner les actes sexistes les plus graves commis lors du suivi gynécologique et obstétrical.


01/01/2018

Depuis le 1er janvier 2018, 11 vaccinations sont obligatoires et conditionnent l’entrée en collectivité pour les enfants nés à partir du 1er janvier 2018. Il s’agit des vaccinations contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite (antérieurement obligatoires), la coqueluche, les infections invasives à Haemophilus influenzae de type b, l’hépatite B, les infections à pneumocoque, les infections invasives à méningocoque de sérogroupe C, la rougeole, les oreillons et la rubéole (tous antérieurement recommandés).

Le calendrier vaccinal du nourrisson fixe les vaccinations applicables aux nourrissons résidant en France.