Suivi post natal

Qu’est ce que le suivi post-natale à domicile

Vous pouvez bénéficier d’un suivi post-natal à domicile par une sage femme dès la sortie de la maternité. Cette visite permet de faire la transition entre la maternité et la maison, d’assurer le suivi du bébé (pesée, examen médical, soins du bébé, surveillance de la cicatrisation du cordon…) et de la maman (examen médical, prise de TA, surveillance césarienne…).

Vous pouvez prendre RDV par téléphone, mail.

Lors de cette consultation, une aide pourra être apportée pour la mise en place et du suivi de votre allaitement. C’est aussi le moment pour poser toutes vos questions.
Pour organiser ces visites, le mieux est de se rencontrer préalablement lors d’un bilan prénatal au cours de votre grossesse.

Vous pouvez également bénéficier du PRADO mis en place par votre sécurité sociale : après l’accouchement, dès lors que l’équipe médicale décide de votre date de sortie et donne son accord (pour cela il faut respecter des critères précis pour pouvoir bénéficier du prado), un conseiller de l’Assurance Maladie vient à la maternité vous proposer de vous mettre en relation avec une sage-femme libérale de votre choix qui pourra vous suivre lors de votre retour à la maison. Si vous en êtes d’accord, vous choisissez une sage-femme sur la liste de celles qui sont proches de votre domicile, et le conseiller de l’Assurance Maladie organise pour vous la première visite à domicile pour le lendemain de votre sortie. Une seconde visite interviendra 24 à 48 heures après la première.

Dans les 12 jours qui suivent la naissance, ce suivi post-natal à domicile est également pris en charge à 100% par la sécurité sociale mais elles ne sont proposées qu’aux femmes affiliées à une CPAM.

Suivi de l’allaitement

L’allaitement maternel peut engendrer certaines interrogations et ajustements durant les semaines suivant la naissance : les bonnes positions pour allaiter, prévention des crevasses, fréquence des tétées, douleurs, engorgements, prise de poids insuffisante du bébé, conserver le lait, l’aide au sevrage, la reprise du travail…

La sage femme possède les connaissances et l’expérience qui permettent de mieux vous guider dans votre allaitement en s’adaptant de manière individuelle à chaque jeune maman. Dès le retour à la maison, des conseils adaptés et un suivi rapproché vous aideront à installer un allaitement qui se poursuivra aussi longtemps que vous le souhaitez.

Les consultations nourrissons 

Toutes particulièrement formées dans l’accompagnement et le soutien de l’allaitement ainsi que de l’alimentation au biberon, n’hésitez pas à contacter une sage-femme en cas de questions ou de difficulté (prise de poids difficile, sevrage, digestion problématique…).

Qu’est ce que la consultation post-natale?

Une consultation post-natale doit être obligatoirement effectuée  entre 6 à 8 semaines après l’accouchementElle peut être pratiquée par la sage femme si la grossesse a été normale et l’accouchement physiologique. Vous pouvez prendre RDV directement en ligne via prise de RDV en ligne

Cette consultation post-natale permet de voir si votre corps s’est complètement rétabli après votre grossesse et votre accouchement, de faire le point sur la contraception, la sexualité et l’allaitement maternel et artificiel. C’est également à cette occasion que se fait un premier bilan périnéal afin de prescrire les séances de rééducation du périnée nécessaires (http://marionjaquetsagefemme.fr/reeducation-du-perinee).

Par quoi commence la consultation postnatale ?

C’est par un interrogatoire que débute la consultation post-natale. Le praticien vous questionne sur les suites de votre accouchement, sur la façon dont se déroule l’allaitement, mais également sur votre fatigue, votre sommeil ou votre alimentation. Il s’assure aussi que votre bébé se porte bien et que le baby blues est derrière vous. De votre côté, n’hésitez pas à lui faire part d’éventuels soucis, tant physiques que psychologiques, qui pourraient être apparus depuis votre sortie de la maternité.

Le déroulement de l’examen médical

La consultation post-natale se poursuit par un examen gynécologique pour vérifier que l’utérus a repris sa taille, que le col est bien fermé et que vous n’avez pas de pertes anormales. L’examen du périnée est capital car cette zone subit un étirement important durant la grossesse et l’accouchement, et peut être distendue ou encore douloureuse si vous avez eu une épisiotomie ou une déchirure. La sage-femme examine ensuite votre ventre (musculature, éventuelle cicatrice de césarienne) et votre poitrine.

Le point sur la contraception

Généralement, le choix d’une méthode contraceptive s’effectue avant votre départ de la maternité. Mais entre les visites, les soins au bébé, la fatigue de l’accouchement, le retour rapide à la maison… elle n’est pas toujours bien adaptée ou suivie. C’est donc le moment pour l’évoquer. Les possibilités sont nombreuses – pilule, implant, patch, dispositif intra-utérin, méthode locale ou naturelle – et dépendent de plusieurs facteurs comme le fait d’allaiter, les contre-indications médicales, votre désir de grossesse rapprochée ou au contraire votre souhait de ne pas faire d’autre enfant trop rapidement, votre vie amoureuse… Pas d’inquiétude, vous trouverez certainement celle qui vous correspond le mieux.

Pour plus d’informations sur la contraception en post-partum:
http://www.choisirsacontraception.fr/trouver-la-bonne-contraception/la-contraception-apres-un-accouchement.htm

La rééducation du périnée

Si le médecin ou la sage-femme a décelé une baisse de tonus au niveau des muscles du périnée ou si vous avez du mal à maîtriser votre envie d’uriner ou d’aller à la selle, une rééducation périnéale est nécessaire. Cela concerne également les mamans qui ont accouché par césarienne. En général 10 séances, remboursées par la Sécurité sociale, sont prescrites. Vous pouvez les effectuer avec une sage-femme ou un kiné. La méthode utilisée dépend des éventuels problèmes (fuites d’urine à l’effort, difficulté à retenir ses urines, pesanteur, rapports sexuels douloureux ou insatisfaisants…) ainsi que de vos souhaits. Généralement, les premières séances servent à prendre conscience de ce muscle particulier, puis le travail se poursuit manuellement ou à l’aide d’une petite sonde vaginale. Ne soyez pas trop pressées, en revanche, pour remuscler vos abdominaux. Des exercices appropriés ne vous seront conseillés qu’une fois la rééducation périnéale terminée.

Pour plus d’information sur la rééducation du périnée: http://marionjaquetsagefemme.fr/reeducation-du-perinee